Groupe de recherche en éthique appliquée

PREA : Pôle de recherche en éthique appliquée

Au cours de sa longue tradition, la philosophie a élaboré des théories éthiques visant à éclairer et guider la décision et l’action. Cette compréhension initiale du caractère « appliqué » de l’éthique n’est pas la seule– ni peut-être la plus féconde – pour s’emparer de la complexité et de la diversité des enjeux actuels. En effet, la réflexion philosophique contemporaine a tendance à privilégier une approche inverse interrogeant les conséquences pour la pensée philosophique de la mise en œuvre des normes, des principes et des valeurs éthiques dans des situations particulières. D’autre part, la réflexion en éthique appliquée se développe à partir d’un faisceau de connaissances et de pratiques émanant de diverses disciplines. Ainsi, il existe une variété de mises en relation des théories et des pratiques éthiques qu’il s’agit d‘explorer, de tester, de développer ou d’inventer, en fonction de l’objet étudié.

L’objectif du PREA est de stimuler les recherches en éthique appliquée et de développer leur dimension philosophique.

Le PREA offre un espace d’échanges pour les recherches menées en bioéthique, en éthique environnementale, en éthique de l’ingénieur, en éthique des sciences et des techniques, en éthique des affaires, etc. Il privilégie les projets de type académique et scientifique. Néanmoins, il est ouvert à d’autres initiatives de réflexion et d’action en relation avec l’objectif du PREA. Celles-ci peuvent être communiquées à la personne de contact (voir ci-dessous).

PREA entend également tisser des liens entre la recherche et l’enseignement, en offrant des opportunités de réflexions et d’échanges aux doctorants et aux étudiants élaborant un travail de fin d’études en lien avec l’éthique appliquée.

Membres et leurs thèmes de recherche en éthique appliquée :

*Marie-Geneviève Pinsart (gpinsart@ulb.ac.be), professeure de philosophie et de bioéthique (ULB)

Thèmes de recherche : bioéthique (éthique liée à la santé humaine et éthique du vivant en général) ; éthique des sciences et des techniques.

*Céline Kermisch ( ckermisc@ulb.ac.be ), ingénieure civile et docteure en philosophie (ULB), maître de conférences à l’École polytechnique de Bruxelles (ULB), consultante.

Thèmes de recherche : éthique du risque technologique ; perception du risque ; éthique des sciences et des techniques

*Thomas Berns ( tberns@ulb.ac.be ), professeur de philosophie (ULB),

Thèmes de recherche : l'évolution des pratiques de guerre ; la gouvernementalité algorithmique et les nouvelle normativités statistiques.

*Didier Debaise ( Didier.Debaise@ulb.ac.be ), chercheur au Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS), professeur de philosophie (ULB)

Thèmes de recherche : les formes actuelles de la philosophie spéculative, les théories de l’événement et les relations entre le pragmatisme et la philosophie française.

*Marek Hudon ( Marek.Hudon@ulb.ac.be): ingénieur de gestion et philosophe, professeur (ULB)

Thèmes de recherche : éthique économique et financière (microfinance) ; économie sociale, développement durable.

*Benoît Timmermans ( btimmerm@ulb.ac.be ), Maître de conférence (ULB) et Maître de recherches FNRS

Thèmes de recherche : les questions méthodologiques interdisciplinaires, plus particulièrement, ces dernières années, les méthodes de mesure, d'évaluation et de décision dans les sciences de l'environnement et les pratiques ou régulations qui en découlent.

* Quentin Hiernaux ( Quentin.Hiernaux@ulb.ac.be ), chargé de recherches au Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS) et Maître d’enseignement à l’Université Libre de Bruxelles

Thèmes de recherche : l’histoire et l’épistémologie des sciences végétales ; le statut de la plante et les enjeux des comportement des plantes à travers l’histoire de la philosophie et dans l’éthique de l’environnement.

*Audrey Dequesnes (audrey.dequesnes@ulb.ac.be), pharmacienne, chercheure invitée (ULB)

Thèmes de recherche : règlementation des produits de santé ; statut juridique et règlementaire des nouvelles technologies dans le milieu de la santé.

*Frank Devaux ( Franck.Devaux@ulb.ac.be ), master en philosophie, master en éthique, master en sciences des religions et de la laïcité ; doctorant en philosophie (ULB),

Thèmes de recherche : éthique des soins palliatifs en pédiatrie ; analyse des processus d’information en soins de santé

*Virginie Pirard ( virginie.pirard@pasteur.fr ), juriste et philosophe, doctorante en philosophie (ULB),

Thèmes de recherche : responsable de la Cellule Ethique à l’Institut Pasteur (Paris), évaluation et monitoring des projets de recherche impliquant la personne humaine ; approche transdisciplinaire des grandes questions de société.

Projets de recherche :

1. Charte Éthique de la Recherche en Pédiatrie : projet porté par Frank Devaux et Marie-Geneviève Pinsart (2019-2021).

Le premier but de ce projet est l’établissement d’une Charte Éthique de la Recherche en Pédiatrie soutenant l’Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola dans son expertise nationale et internationale en matière de soin, de recherche, d’enseignement et d’innovation en pédiatrie, dans le cadre de la réforme du paysage hospitalier belge.

Le second but du projet est l’établissement d’un pont professionnalisant pour les étudiants entre l’Université Libre de Bruxelles et l’hôpital, par la collaboration active avec le terrain, ses acteurs, ses enjeux et attentes.

Le projet de Charte Éthique de la Recherche en Pédiatrie est un projet pluridisciplinaire et universitaire qui vise à rassembler des étudiants de l’Université Libre de Bruxelles issus de divers horizons pour collaborer dans le cadre de leurs travaux de fin d’études respectifs à l’établissement d’un vade-mecum exhaustif de la préparation, de l’évaluation et de la conduite de la recherche en pédiatrie pour l’Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola. Ce travail soulèvera des questions éthiques, légales, médicales, cliniques, psychologiques, sociales, spirituelles, culturelles, financières, etc. Il s’agira de s’appuyer sur une expérience de terrain mais aussi d’interroger et d’analyser les textes, ouvrages et articles, issus de l’ensemble des disciplines concernées pour offrir un regard complet et croisé sur la spécificité et les enjeux de la recherche en pédiatrie. Ainsi, seront notamment abordés différents textes centraux qui encadrent la recherche en pédiatrie en Belgique tels que : les Déclarations d’Helsinki, les Good Clinical Practice, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, les principes de l’éthique biomédicale, les législations en vigueur relatives à la conduite des études cliniques et l’éthique clinique en général : la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient, la loi du 7 mai 2004 relative à l’expérimentation sur la personne humaine, la loi du 7 mai 2017 relative aux essais cliniques de médicaments à usage humain, la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel, etc. À ces textes seront comparées les données scientifiques et les expériences issues des professionnels du terrain.

2. Les relations sociales avec des robots en milieu de soin , par Audrey Dequesnes et Marie-Geneviève Pinsart (2019-2021)

Des robots dotés d’intelligences artificielles plus ou moins avancées sont capables d’interactions avec les humains, et sont testés et utilisés en thérapie. Que leur fonction soit d’assister une personne dans ses soins et de palier certaines incapacités physiques, de lui tenir compagnie durant sa convalescence, ou de l’aider à construire des liens sociaux, ces interactions ne sont pas anodines : un patient a des besoins et des attentes concernant ses soins et leur accompagnement.

Ce projet a pour but d’examiner ces besoins d’accompagnements sur le plan des relations sociales incluant des robots : celles qui se mettent en place entre un soignant et un soigné ; entre les soignants ; entre le soigné et sa famille ; et celles qui pourraient, et dans quelle mesure, être relayées par les carebots (les robots de soin). Quelles sont les spécificités des relations sociales dans les soins ? Quelles distinctions opérer entre une interaction et une relation sociale ? A quelles attentes un carebot peut-t-il répondre ? Quel sera son statut pour les personnes qui le côtoient ? A quelles exigences juridiques et règlementaires doit-il répondre en fonction de ce statut ? Est-ce que le carebot se définit par le rassemblement d’un certain type de fonctions (d’analyse de données, de contact avec le médecin, etc.) ? Quelles aptitudes sociales et quel pouvoir décisionnel peut-on techniquement attribuer à un robot ? Comment le concept même de « relations sociales » entre-t-il dans la conception scientifique et technique d’un carebot ? De quelle manière le carebot pourrait-il modifier la définition et la mise en œuvre du concept de relations sociales dans le domaine des soins ? Est-il possible d’entrer à proprement parler en conflit avec un carebot ? Quels sont les avantages et les limites de l’utilisation du carebot dans sa dimension sociale ? Voilà autant de questionnements philosophiques, sociaux, scientifico-techniques et règlementaires qui baliseront cette recherche à la fois théorique et de terrain.

 

Personnes de contact :

Contact académique : Marie-Geneviève Pinsart ( gpinsart@ulb.ac.be)

Contact secrétariat : Delphine Defosse ( ddefosse@admin.ulb.ac.be ); Tél. : 02 650 26 28