Camille Chamois

Profile picture for user camille.chamois
Post-doctorant FNRS / Maître d'enseignement (ULB)

cchamois549@gmail.com

profile_email
Domaines d'intérêt

Philosophie française contemporaine

Philosophie de Gilles Deleuze et Félix Guattari – Philosophie française des années 1960 (Jacques Derrida, Michel Foucault, Jean-François Lyotard, Mikel Dufrenne) – Influence des sciences humaines sur la philosophie française (anthropologie lévi-straussienne, psychanalyse lacanienne, linguistique pragmatique).

 

Épistémologie des sciences sociales

Histoire de l’anthropologie sociale – Anthropologie de la nature – Théories de la socialisation – Histoire des notions d’Umwelt/de milieu.

 

Épistémologie des sciences de l’esprit

Histoire de la psychologie – Psychologie de la perception (Perceptual Learning) – Théories énactivistes – Théories de l’esprit – Théories de l’attention conjointe

 

Histoire de la philosophie

Histoire des modèles perspectivistes : Leibniz – Nietzsche – Whitehead – Husserl

Présentation des enseignements

Séminaire « Philosophie des pratiques de connaissance » ; 2021-2022 ; Master 2 ; 24 heures ; Université Libre de Bruxelles.

 

Le but de ce séminaire était de familiariser les étudiant.es avec les théories et les méthodes psychologiques développées au XXe siècle dans les études de la perception. Pour ce faire, nous nous sommes focalisés sur la notion d’« apprentissage perceptif », qui désigne l’ensemble des modifications systématiques qui affectent les aspects phénoménaux de l’expériences (réussir à identifier un vin, reconnaître une anomalie sur une radiographie, et.). À partir d’une étude des dispositifs méthodologiques mis en place pour rendre compte de ces phénomènes (tests de Holmgren, tableaux de Munsell, etc.), notre ambition était, d’une part, de présenter les différents paradigmes scientifiques qui s’affront dans ce domaine (théorie de la détection du signal, modèles bayésiens, énactivisme, etc.) ; et d’autre part de clarifier un certain nombre de polémiques célèbres qui structurent le champ de la philosophie de la perception (Daniel Dennett et Fred Dretske, John McDowell et Charles Travis, Andy Clark et Alva Noë, etc.). Le cours a consisté en l’étude des domaines suivants : la tradition biosémiotique ; la gestaltpsychologie ; les versions de l’hypothèse Sapir-Whorf ; la théorie écologique de la perception ; l’énactivisme ; les théories bayésiennes de la perception.

Présentation des recherches

Pour une pédagogie perspectiviste. La capacité à changer de point de vue, entre philosophie, psychologie et anthropologie

 

Garant : Didier Debaise, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles

 

Alain Berthoz a récemment affirmé qu’un des enjeux fondamentaux des sciences cognitives contemporaines était de répondre à la question : « dans quelle mesure la capacité à changer de point de vue peut-elle être promue au cours de l’éducation d’un enfant et d’un jeune adulte pour donner un fondement solide à la tolérance ? » L’objectif de notre recherche est d’étudier à quelles conditions les pratiques pédagogiques permettent effectivement de promouvoir la capacité des individus à adopter le point de vue les uns des autres – notamment lorsqu’il s’agit d’individus non-humains –, et en quel sens la philosophie dite « perspectiviste » est à même de fournir à ce programme de recherche une conceptualité satisfaisante. En effet, les travaux récents en théorie de l’esprit ont montré que les humains cherchaient en permanence à adopter le point de vue les uns des autres, que ce soit pour deviner ce que l’autre pense, ce qu’il ressent ou ce qu’il perçoit. Les phénomènes de projection ou de simulation de l’expérience d’autrui constituent ainsi le soubassement de toute interaction sociale. Cependant, on ignore à peu près tout des mécanismes sociaux susceptibles de faciliter (ou au contraire de bloquer) une telle capacité : peut-on entraîner notre capacité à changer de point de vue afin de la développer ? Certaines données récentes le suggèrent avec insistance, que ce soit dans le champ de la psychologie culturelle ou de l’anthropologie sociale : cependant, aucun modèle théorique ne permet à l’heure actuelle d’articuler ensemble les mécanismes psychologiques impliqués dans le changement de point de vue, d’une part, et les dispositifs sociaux (et notamment pédagogiques) susceptibles de promouvoir une telle capacité, d’autre part. De façon plus problématique encore, à mesure que les études sur les phénomènes de « changement de perspective » (ou perspective-taking) s’accumulent, la notion de « point de vue » ou de « perspective » perd son unité conceptuelle : comprendre par empathie ce que ressent notre interlocuteur, anticiper par projection ce qu’on fera demain, ou reconstruire intellectuellement l’horizon mental d’un Grec de l’Antiquité, impliquent des mécanismes psychologiques différents et des dispositifs sociaux largement hétérogènes. Si on peut éventuellement parler dans les trois cas d’une capacité à « changer de point de vue », cette notion suppose alors une clarification proprement conceptuelle : de quel « point de vue » parle-t-on exactement ? Si on nomme « perspectivistes » les modèles théoriques qui décrivent la capacité des acteurs à adopter le point de vue les uns des autres, l’objectif de notre programme de recherche est de décrire les dispositifs pédagogiques susceptibles de faciliter ou de bloquer une telle capacité afin d’évaluer la pertinence d’une « pédagogie perspectiviste ».

 

Mots-clés : Perspectivisme ; Pédagogie ; Socialisation ; Théorie de l’esprit ; Anthropologie des non-humains ; Animisme juridique ; Psychologie culturelle.

Travaux sélectionnés

Ouvrages

2022. Un autre monde possible. La philosophie de Gilles Deleuze face aux perspectivismes contemporains, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

2022. La galerie des glaces. Figures du perspectivisme dans l’anthropologie contemporaine, Bruxelles, Zones sensibles, à paraître.

 

Articles

2021. « Rapports à autrui et personnalité de base dans les premiers travaux de Mikel Dufrenne », Dialogue, vol. 60, n° 2, p. 337-358. https://doi:10.1017/S0012217321000275

2021. « Le perspectivisme est-il une théorie de l’esprit locale ? », L’Homme, vol. 238, p. 35-62. https://doi.org/10.4000/lhomme.39824

2021. « Voir l’avenir. La notion d’anticipation sensorimotrice chez Alva Noë », Intellectica, vol. 74, n° 1, p. 141-184.

2021. « Le perspectivisme est-il une “image de la pensée” ? », Transversalités, vol. 158, n° 2, p. 65-75. https://doi.org/10.3917/trans.158.0065

2021. « Avatars du perspectivisme », Critique, vol. 886, n° 3, p. 251-266. URL : https://doi.org/10.3917/criti.886.0251

2020. « From “period eye” to “schemes of perception”: Bourdieu’s implicit theory of perception », International Journal of Arts, Humanities & Social Sciences, vol. 1, n° 3, p. 1-9. URL : https://www.ijahss.net/assets/files/1597174106.pdf

2020. « “Le brisement des vagues”. Épistémologie des rapports à l’océan à partir du cas hawaïen », avec Jérémy Lemarié, Terrains/Théories, n° 11. URL : https://journals.openedition.org/teth/2731

2020. « Pratiques croisées en philosophie et sociologie », avec Marie-Claire Willems, Terrains/Théories, n° 11. URL : https://journals.openedition.org/teth/2441

2018. « Pour une histoire sociale de la perception. L’idée d’apprentissage perceptif dans le surf hawaïen au XIXe siècle », avec Jérémy Lemarié, Nature et récréation, n° 6, p. 39-51. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02196794

2017. « Enjeux sémiotiques du design contemporain », avec Vincent Beaubois, in Médiation et Information, n° 41, « Design et communication », Bernard Darras et Stéphane Vial (dir.), Paris, L’Harmattan, 2017, p. 131-139. URL : https://www.mei-info.com/revue/40/

2016. « Les enjeux épistémologiques de la notion d’Umwelt chez von Uexküll », Tétralogiques, « Existe-t-il un seuil de l’humain ? », n° 21, p. 171-194. URL : http://www.tetralogiques.fr/spip.php?article37

 

Direction d’ouvrages collectifs

2022. Métaphysiques perspectivistes, co-dirigé avec Didier Debaise, Paris, Vrin, à paraître.  

2019. La notion d’humanité dans la pensée contemporaine, co-dirigé avec Anne Alombert, Nanterre, Presses Universitaires de Nanterre.

 

Direction de numéro de revue

2020. « Sociologie et philosophie. Pratiques croisées », Terrains/Théories, n° 11, co-dirigé avec Marie-Claire Willems.

 

Chapitres d’ouvrage

2022. « Anima. Un moment panpsychiste et anti-vitaliste dans la philosophie contemporaine ? », in R. Khazam et J. Lageira (dir.), Objets vivants, Sesto San Giovanni, Mimésis, à paraître.

2019. « La réalité en perspective. Le réalisme comme critère de la différence anthropologique », in C. Chamois et A. Alombert (dir.), La notion d’humanité dans la pensée contemporaine, Nanterre, Presses Universitaires de Nanterre, p. 87-110.

2019. « Expérience humaine et sciences de l’homme », in C. Chamois et A. Alombert (dir.), La notion d’humanité dans la pensée contemporaine, Nanterre, Presses Universitaires de Nanterre, p. 9-24.  

2018. « Perspectivismes : sur deux usages de la notion de “perspective” dans la philosophie contemporaine », in E. Alloa et E. During (dir.), Choses en soi. Métaphysique du réalisme, Paris, PUF, p. 479-490.

2018. « Humains et non-humains : enjeux philosophiques d’une question anthropologique », in M. Lequin (dir.), Penser l’humain. Définitions, descriptions, narrations, Nanterre, Presses Universitaires de Nanterre, p. 63-89.

2013. « Autrui, le jeu et le visage : autour de quelques exemples cinématographiques », in F. Bourlez et L. Vinciguerra (dir.), Pourparlers Deleuze entre art et philosophie, Reims, Presses Universitaires de Reims, p. 122-146.

 

Entrées de dictionnaire

2021. « Gilles Deleuze », in M. Lequin et A. Piette (dir.), Dictionnaire des anthropologies, Nanterre, Presses Universitaires de Nanterre, à paraître.

2021. « Pierre Bourdieu », in M. Lequin et A. Piette (dir.), Dictionnaire des anthropologies, Nanterre, Presses Universitaires de Nanterre, à paraître.

2018. « Existence », in A. Piette et J.-M. Salanskis (dir.), Dictionnaire de l’humain, Nanterre, Presses Universitaires de Paris Ouest, p. 189-196.

2018. « Nature et culture », in A. Piette et J.-M. Salanskis (dir.), Dictionnaire de l’humain, Nanterre, Presses Universitaires de Paris Ouest, p. 385-392.

 

Recensions d’ouvrages et entretiens

2021. « Hervé Mazurel, L’inconscient ou l’oubli de l’histoire. Profondeurs, métamorphoses et révolutions de la vie affective, Paris, La Découverte, 2021, 590 p. », L’Homme, vol. 239-240, n° 3-4, 2021, p. 330-333. URL : https://doi.org/10.4000/lhomme.41309

2021. « Christophe Granger, Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie (1780-1822), Paris, Anamosa, 2020, 507 p. », Terrains/Théories, n° 13. URL : https://doi.org/10.4000/teth.3744

2021. « Emmanuel Alloa, Partages de la perspective, Paris, Fayard, 2020, 285 p. », Revue de métaphysique et de morale, vol. 110, n° 2, p. 272-273.

2020. « Pierre Déléage, L’autre-mental. Figures de l’anthropologue en écrivain de science-fiction, Paris, La Découverte, 2020 », Terrains/Théories, n° 11. URL : https://journals.openedition.org/teth/2798

2020. « Au-delà d’une “sociologie de philosophe”. Entretien avec Christian Lazzeri », Terrains/Théories, n° 11. URL : https://journals.openedition.org/teth/2783

2016. « Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque, Paris, Seuil, 2016, 310 p. », Terrains/Théories, n° 5. URL : http://teth.revues.org/815